Une 2cv pour Bamako … L’expédition

Voir la galerie photo (Nécessite le lecteur Flash)

Récit par Christine GERICOT :

Nous voici rentrés de notre long et merveilleux périple qui nous a conduit jusqu’à Bamako.

Tout a commencé il y a un an tout juste, lorsqu’à la fin d’un repas partagé avec Pierre Tabone, garagiste à Arcueil, celui-ci me propose d’offrir aux enfants de l’Atelier d’arts plastiques Hop’art du département de pédiatrie, une 2CV ! Un bien beau cadeau…. mais qu’allions nous en faire ? Et surtout comment la peindre ? Après en avoir parlé avec Olivier Hartmann et Dominique Valteau, nous décidons de proposer à Pierre de monter les éléments pièce après pièce au 9 ème étage. Ce qui fut fait.

Quelques jours plus tard, croisant le Professeur Jean Lemerle dans les couloirs de la pédiatrie, (Jean Lemerle est le Président fondateur du GFAOP Groupe Franco Africain d’Oncologie Pédiatrique) il me confie que l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, une des quatorze unités pilotes du GFAOP a besoin d’un 4X4. « Je n’ai pas de 4X4, mais j’ai une idée ! » C’est alors que je lui propose cette 2CV repeinte par les enfants de l’IGR comme cadeau aux enfants maliens atteints du cancer. Ce fut pour moi aussi, un juste retour des choses, car c’est le Professeur Jean Lemerle qui m’a ouvert les portes de la pédiatrie en 1994 lorsque je suis venue lui proposer de créer l’Atelier d’arts plastiques.

Nous nous sommes mis à l’œuvre.

40 enfants et adolescents de 6 à 19 ans pendant six mois ont participé à la décoration des dix pièces de la voiture. Ils ont travaillé sur le thème de la musique, de la danse, du mouvement, du voyage. Le jour, la nuit, le désert, la forêt, les hommes, les animaux. Le résultat ? Une mise en scène dynamique et joyeuse de leur création individuelle.

La 2CV fut remontée en mars 2009, au son des djembés et des percussions du groupe FASO MUSIK dans le hall de l’IGR. Ce fut un grand moment pour les enfants de pouvoir présenter leur 2CV en présence du Professeur Jean Lemerle, de la représentante de l’Ambassadrice du Mali en France, des médecins africains du GFAOP, de Bernard Giraudeau le parrain de Hop’art, du Dr Dominique Valteau chef du département de pédiatrie, du personnel de l’IGR venu en très grand nombre, de leur famille et de leurs amis.

Cet évènement n’aurait pu se faire sans l’aide de Monsieur Tarbès et collaborateurs, messieurs Masson, Petit, Bellanger , Bruder , de l’équipe des services techniques ainsi que celle des pompiers qui ont permis de faire rentrer la caisse de la voiture à quelques cms près dans le hall de l’IGR.

Ce happening n’aurait pas été aussi joyeux sans la participation de deux clowns du Rire Médecin qui ont aidé Pierre Tabone et les enfants à remonter la 2CV, ni aussi convivial et chaleureux sans la présence des associations OSIRIS et ISIS qui ont offert un buffet somptueux, ni aussi complet sans les dessins des enfants des unités du GFAOP et de l’école Jeanne D’Arc de Bicêtre. Qu’ils en soient ici remerciés.

La 2CV est restée exposée un mois dans le hall suscitant de l’intérêt et de l’admiration. La presse en a parlé, un article dans VSD, un autre dans l’Express a fait connaître à l’équipe de M6 Turbo ce beau projet, elle est venue filmer quelques enfants dans l’atelier et près de la voiture. Le reportage est passé plusieurs fois à l’antenne.
La 2CV a été la vedette de plusieurs évènements : « Festival de l’OH » à Vitry, « Fête de la ville d’Arcueil » en juin dernier, puis juste avant le départ elle est partie à Bracieux, près de Chambord à la fête du chocolat, organisée par un chocolatier généreux et ingénieux qui a organisé pendant deux jours une vente de 2CV en chocolat au profit de notre voyage.

 

Max Vauché - Chocolatier du coeur

Max Vauché – Chocolatier du coeur

Nous avons donc embarqué pour la grande aventure le dimanche 25 octobre 2009 à 19h a bord d’un bateau marocain pour la traversée Sète-Tanger. 36 h d’une mer d’huile et d’un soleil radieux.

 

 

embarquement !

Farniente

Farniente, lecture, aquarelle, rencontre d’autres groupes de routards qui eux disposaient d’une logistique impressionnante au regard de notre équipe composée de deux petites 2CV, d’une Mercedes hors d’âge et de trois vieilles voitures cabossées ….

Je ne peux pas décrire par le menu les détails de notre voyage, ce serait trop long, de nombreuses photos et un film nous permettront, je l’espère, de vous faire partager ces moments uniques et inoubliables. Notre voyage a été absolument extraordinaire, tant au niveau de la qualité humaine de notre équipe, des amis qui nous accompagnaient que par la beauté des paysages que nous avons traversés.

Le soir de notre arrivée à Tanger nous avons dormi à Marrakech, ayant connu une panne d’alternateur qui fut remonté miraculeusement à Rabat juste avant la tombée du jour par un improbable mécanicien arrivé à dos d’âne.

Le lendemain nous étions attendus à l’hôpital Mohamed VI à Marrakech reçus par le Dr. Mohamed Harif qui nous a fait visiter le département d’oncologie pédiatrique, Il a pris le temps, autour d’un thé à la menthe, de nous expliquer la prise en charge des enfants atteints de cancer au Maroc et des énormes progrès qu’il connaît grâce au soutien du GFAOP. Nous avons ensuite posés avec les enfants et le Directeur de l’hôpital le Dr.Taha Azzeddine et le chef du département de pédiatrie générale le Dr.Mohamed Sbihi pour une photo souvenir autour de la « Star ». C’est après cette visite que mes compagnons d’aventure très émus, m’ont dit avoir vraiment compris le sens de notre voyage.

 

L'Hopital de Marrakech

Hopital

Le soir même nous nous arrêtions à Sidi Ifni petite ville en bord de mer, et nous avons alors suivi la côte marocaine par Laayoune, Dakhla, en plein Sahara, puis un arrêt dans un Motel perdu au milieu de nulle part, juste avant le passage de la frontière maroco-mauritanienne.

 

 

Regards..

IL nous a fallu six heures pour passer la frontière. Après des tracasseries administratives multiples nous avons réussi à atteindre Nouakchott dans la soirée. Puis Kiffa le lendemain et enfin dernière étape avant Bamako : Nioro du Sahel. Il ne nous restait plus que 480 kms à faire dans la journée. Notre 2CV roulait depuis Paris comme une petite reine… mais à 150 kms de Bamako, alors que nous avions l’impression de toucher au but, nous avons eu la panne tant redoutée : le ventilateur cassé ! Heureusement une station service était en vue (1° miracle), Pierre Tabone avait sous la main une clé de 14 achetée dans une épicerie de Laayoune qui lui a permis de démonter le dit ventilateur (2° miracle), enfin un enfant nous a indiqué un soudeur à 500 m de là (3° miracle) nous avons pu repartir et sommes arrivés avec 1h 30 de retard sur notre feuille de route. Après 5400 kms depuis Paris nous avons trouvé que ce n’était pas si mal !

 

 

Soudure du ventilateur de la 2CV

Soudure du ventilateur de la 2CV

Le temps de prendre une douche et nous sommes arrivés de justesse à la fête prévue en l’honneur de la remise officielle de la 2CV à Rokia Traoré, la Présidente de l’AEACM association « Aide aux Enfants Atteints de Cancer au Mali », illustrant par le même coup « le 20° Anniversaire de la Convention Internationale des droits de l’enfant ». Plus de 400 personnes et de nombreuses personnalités étaient réunies dont le Professeur Togo chef du département d’oncologie pédiatrique de l’hôpital Gabriel Touré, Bassirou Diarra, Président de l’AMSCID (Association Malienne de Solidarité et de Coopération Internationale pour le Développement) et Conseiller du Président, Ghislaine Ditchev Campeyron, du Club UNESCO Terre bleue, Guy Martin Président de l’association « Coopération Vitry Mali » et aussi nos trois adolescents de pédiatrie, Mathilde 16 ans, Antoine 13 ans et Thiebaut 15 ans arrivés la veille de Paris en avion accompagnés par Suzanne Ferary et par Siham Lalioui infirmière de pédiatrie.

 

Accueil chaleureux, discours, danses, chants, remise de cadeaux, la chanteuse Awa Sangho a récité les noms de tous les enfants ayant participé à la décoration de la voiture, inscrits sur un long ruban. Photos, émotion, Mathilde, Antoine et Thiebaut furent très entourés par les jeunes maliens, et nous nous sommes attardés, profitant de la douce nuit africaine pour parler, échanger, faire connaissance.

A la suite de leur visite dans le département d’oncologie pédiatrique de l’hôpital Gabriel Touré, les trois jeunes nous ont confié « être conscients de la chance qu’ils avaient eu d’être soignés dans un hôpital tel que l’IGR » ! Il est évident que malgré l’aide du GFAOP et les efforts importants du Professeur Togo, du Dr Traore et de toute leur équipe auprès de ces enfants atteints de cancer, les manques sont cruels en personnels soignants, matériel médical et médicaments.

Nous avons également été accueillis dans un orphelinat et dans un centre culturel.

La confrontation à la grande misère et à la détresse humaine nous a profondément marqués, mais nous avons aussi fait de belles rencontres avec des personnes généreuses qui mettent leur énergie et leur talent au service des plus démunis, très conscients de l’ampleur de leur tâche.

Ainsi, ces 40 enfants et adolescents peuvent être fiers d’avoir pu réaliser, grâce à leur talent, leur imagination, leur enthousiasme la décoration de leur 2CV ; la beauté peut aussi contribuer à aider et à soulager. Ils le savent bien. Elle aidera, j’en suis certaine, l’association AEACM «Aide aux Enfants Atteints de Cancer au Mali » : les enfants maliens transportés dans cette voiture sauront que d’autres enfants, à l’autre bout du monde, atteints comme eux de la même maladie, se sont mobilisés pour leur offrir ce cadeau « fait de tout leur cœur » (Pierre 7 ans).
C’est notre goutte d’eau dans ce grand océan de pauvreté.

Je les remercie pour tout cela, de la joie partagée, de ces moments de grâce passés avec eux, de leurs rires et de leur application. Je remercie également toutes les personnes qui ont contribué à faire en sorte que ce beau projet devienne réalité à commencer par Pierre Tabone qui nous a généreusement offert la 2CV, à toute l’équipe de pédiatrie et en particulier aux médecins de Mathilde, Thiebaut et Antoine, à l’équipe de la Communication qui s’est mis en quatre pour filmer, photographier, mettre en ligne, à l’IGR qui a contribué à faire en sorte que ce voyage soit agréable et confortable pour les enfants et leurs accompagnatrices. Merci au Dr Dominique Valteau, à Emmanuelle Leroy, à Suzanne Ferary la grande organisatrice de ce séjour à Bamako, à Alain Tendero pour ses photos et son film, à mes compagnons de voyage qui ont soutenu, accompagné, « encouragé » notre belle 2CV tout au long de la route ! Et merci aux parents de Mathilde, Antoine et Thiebaut de nous avoir confiés leurs enfants.

Christine Géricot

Crédits Photo : Hubert PISSAVY-YVERNAULT

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *